Château Léoville Poyferré 2018 - A.O.C Saint-Julien
En ce moment bénéficiez de 5% de remise pour tout achat de vins livrables supérieur à 250€ avec le code: UNITED05
5% supplémentaires de remise pour les vins du millésime 2017 avec le code: UNITED17
Transport DSV offert en France Métropolitaine à partir de 299€ d'achat
 
Mon panier Finaliser la commande
77.00 Sur demande
95.5 sur 100 based on 8 Avis de professionnels
Score Global des professionnels Basé sur 8 avis
95.5

Notes et commentaires

94-96+/100
Score dans le Guide Parker
Robert Parker
97/100
Score de Jean Marc Quarin
Jean Marc Quarin
95/100
Score de Wine Enthusiast
Wine Enthusiast
18-18.5/20
Score de la RVF
RVF
95-98/100
Score de Wine Spectator
Wine Spectator
18.5/20
Score de Bettane & Besseauve
Bettane et Desseauve
97-99/100
Score de James Suckling
James Suckling
94-96/
Score de Bernard Burtschy
Bernard Burtschy

Deep garnet-purple colored, the 2018 Léoville Poyferré begins sporting a veil of cedar, opening out to reveal profound notions of crème de cassis, warm kirsch, Black Forest cake and Indian spices plus hints of chargrilled meats and Sichuan pepper. Full-bodied and built like a brick house, the taut, muscular black fruit has a solid frame of firm, ripe tannins and seamless freshness, finishing long with loads of savory nuances. Aging is anticipated to be for 18 months in barriques, 80% new. The current blend is 64% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot, 3% Petit Verdot and 3% Cabernet Franc.
94-96+
points sur 100
Velvet tannins support beautifully ripe black fruits, giving a wine that is structured yet also generous in nature. The wine is likely to age for many years with its deceptively massive tannic structure and lasting acidity.
95
points sur 100
This is brimming with plum, blackberry and blueberry reduction flavors, backed by grippy, energetic bramble, licorice and apple wood notes. Chockablock with stuff but defined and balanced. A no-brainer for the cellar. Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc and Petit Verdot. Drink now.
95-98
points sur 100
This is so powerful and dense with amazing tannin quality that reminds me of dense clouds, because they are agile and light. Multilayered. Extremely long, too. Punchy! One of the best wines I have ever had from here.
97-99
points sur 100
Très grande sève, tannin puissant mais sans agressivité, un colosse harmonieux qui pourrait entrer dans la légende, un peu comme le 1929.
18.5
points sur 20
La robe est noire avec un nez de fruits noirs. Le vin est serré, tannique, relativement frais mais avec un fruit mûr et une bonne densité. Le vin est élaboré avec 64 % cabernet-sauvignon, 30 % merlot, 3 % cabernet-franc et 3 % petit-verdot. Il titre 14,4° (13,2° en 2017) avec un IPT de 90, et un pH de 3,7.
94-96
points sur 100

Présentation

L’origine du domaine remonte à 1638. À l’époque, Léoville était la plus grande propriété Médoc, morcelée au fil du temps et des générations.Léoville Poyferré initiera la légende de ce grand vin en 1840 et sera consacré quinze ans plus tard Second Grand Cru Classé. Didier Cuvelier présidera aux destinées de ce joyau en 1979.


Terroir

Une orchestration précise, ciselée

Entre Margaux et Pauillac, sur la rive gauche de l’estuaire de la Gironde, Saint-Julien est une petite appellation de 920 hectares qui donne toutes ses lettres de noblesse aux vignobles du Médoc.
À perte de vue, le sol est couvert de galets qui régulent naturellement la température du sol. Graviers, sables et argiles sont les autres composants de cette alchimie géologique, résultat des dépôts sédimentaires que la Garonne a déposé au quaternaire. Les vignobles de l’appellation s’étirent sur des croupes finement ciselées par l’érosion et dessinées pour favoriser le meilleur drainage. L’homme n’aurait pas fait mieux.


Le travail des sols

Le vignoble du Château Léoville Poyferré est assis sur un terroir de graves, sols maigres qui apportent un juste équilibre dans l’alimentation de la plante. Un plan de contrôle, basé sur des analyses de sols, permet de suivre l’état de santé du vignoble et d’agir en conséquence : griffage, buttage, décompactage…
L’encépagement est composé de 61 % de Cabernet Sauvignon, 27% de Merlot, 8% de Petit Verdot, 4% de Cabernet Franc.


Le travail de la vigne

Comme avant, chaque vigneron a en charge sa parcelle et taille la vigne selon la tradition médocaine.
Suivent les opérations de sarmentage, d’acanage et de pliage. Avant l’entrée en végétation, d’éventuelles fumures sont ajoutées. Début mai, intervient une suite d’actions « en vert » comme l’élimination des chausserons, l’ébourgeonnage, l’effeuillage précoce, le tranchage à la main en deux passages et l’éclaircissage selon les besoins.


Le choix de la date des vendanges

Environ trois semaines avant le début des vendanges, Didier Cuvelier, Michel Rolland, Isabelle Davin (l’œnologue du château), Bruno Clenet (chef de culture) et Didier Thomann (maître de chais) parcourent l’intégralité du domaine pour déguster les baies et compléter les résultats des analyses. Le plan de vendanges commence à se dessiner.


La réception de la vendange

Depuis 1994, les vendanges manuelles sont faites en cagettes. La vendange est triée sur tables manuellement une première fois avant éraflage des grappes et une seconde fois par tri optique avant le foulage des baies. L’encuvage est réalisé par cépage et par parcelle dans les cinquante-six cuves inox dont vingt-sept à double paroi.




La vinification et l’élevage

Le travail du vin est principalement axé sur la qualité et la finesse des tannins. Les vinifications se caractérisent par un travail de recherche et d’innovation dans le maintien des traditions qualitatives et la lignée du style de Léoville Poyferré. Les 27 cuves à double paroi permettent de faire des macérations pré-fermentaires à froid durant 7 jours. L’extraction de la couleur se fait progressivement et on obtient une pureté de fruit qui révèlent les arômes. Un soin particulier est porté au choix des barriques pour obtenir un boisé subtil en harmonie avec les vins élaborés. Les vins sont élevés intégralement durant 18 à 20 mois. Michel Rolland apporte ses conseils pour les vinifications et les assemblages.





Depuis près d’un siècle nous sommes dépositaires d’un terroir unique : cet héritage est à la fois un privilège et une obligation, celle d’être au cœur des questions environnementales, dans un monde en perpétuel mouvement.Grâce à l’implication quotidienne de notre équipe, nous pouvons concilier deux ambitions : excellence et accessibilité pour réserver une dégustation mémorable et un accueil chaleureux à chaque visiteur, à l’image des« gens du Nord » dont nous sommes originaires.

Sara Lecompte-Cuvelier

Fiche technique

  • Le producteur
    Château Léoville Poyferré
  • Type de vin
    2eme Cru Classé
  • Appellation
    Saint-Julien
  • Superficie
    40 hectares
  • Âge des vignes
    40 ans
  • Vendanges
    100% manuelles
  • Barriques
    80% de bois neuf
  • Quand le déguster?
    Boire entre 2026 et 2048
  • Apogée du vin
    2037
  • Comment est il maintenant?
    Encore jeune on doit le garder en cave
  • Température de service
    16.5-18°

Le vignoble

Ce vin Rouge (Cru Classé) d'appellation Saint-Julien est réalisé sur un vignoble d'une superficie de 40 hectares par Château Léoville Poyferré. L'âge moyen des pieds de vigne est de 40 ans. Les vendanges pour ce vin sont 100% manuelles.

Dans les chais

Ce vin a été élevé 20 mois en Fût de chêne. Pour cette cuvée le domaine a fait le choix d'incorporer 80% de bois neuf.


Saint-Julien

L'A.O.C Saint-Julien (968 hectares) a été officialisé en 1936. Située entre Pauillac et Margaux aussi bien géographiquement que dans le style, c'est l'une des plus petites appellation du Médoc mais la plus homogène en qualité. 18 producteurs en activité dont 11 Crus Classés.

L'appellation s'étend sur 4.8 kilomètres de long sur 3.2 kilomètres de large et offre des vins dont les tanins possèdent une finesse inégalable. Ce qui caractérise Saint-Julien c'est le terroir et le micro-climat. Le terroir est un mélange subtil entre les apports des alluvions caillouteuses de la Garonne et ceux de la Dordogne. Les apports donc des Pyrénées et du Massif central. Il faut savoir que cette agglomération de roches lentement brisées puis étalées au fil des millénaires est un cas exceptionnel.