Château Lynch-Bages 2018 - A.O.C Pauillac
 
Mon panier Finaliser la commande

Château Lynch-Bages 2018

Cru Classé Rouge de Pauillac
Primeur - Livraison courant 2021
Moyenne des professionnels Basé sur 5 avis
95.6

Château Lynch-Bages 2018

Cru Classé Rouge de Pauillac
Primeur - Livraison courant 2021
 
Il ne reste plus que 6 bouteilles en stock
105,00€
Hors Taxes / bouteille de 75Cl

Ajouter au panier
La réservation des primeurs se fait hors taxes.
La TVA sera facturée quand les vins seront livrables.
La livraison interviendra entre fin 2020 et mi-2021.

Notes et commentaires

96-98/100
Score dans le Guide Parker
Robert Parker
95-97/100
Score de Wine Enthusiast
Wine Enthusiast
96-99/100
Score de Wine Spectator
Wine Spectator
97-98/100
Score de James Suckling
James Suckling
94-95/
Score de Bernard Burtschy
Bernard Burtschy

The 2018 Lynch Bages is made up of 72% Cabernet Sauvignon, 19% Merlot, 6% Cabernet Franc and 3% Petit Verdot aging in 75% new barriques. Very deep purple-black in color, the nose is quite coy and restrained to begin, fanning out to offer pure, ripe blackcurrants, black cherries and preserved plums with wafts of red roses, cigar box, incense, cardamom and fenugreek with savory touches of black olives, Marmite toast and smoked meats. Full-bodied, the palate is built like a brick house, with a solid foundation of very firm, very ripe, grainy tannins and superb freshness supporting the generous black fruit layers, finishing long with provocative ferrous suggestions.
96-98
points sur 100
This vintage shows the elegant side of a typically powerful wine. It offers dense black fruits that are balanced by the stylish wood aging and bold tannins. This impressive wine is likely to age well.
95-97
points sur 100
Dark cassis, plum and cherry fruit flavors stream through in this red, harnessed well by bolts of iron along the way. Sweet tobacco detail echoes through the finish, which is seriously long. An extremely rock-solid wine in the making here.
96-99
points sur 100
This is incredibly powerful and structured with so much tannin backbone and length, yet it’s cool and fresh with a compact palate and great length. Muscular.
97-98
points sur 100
La robe est noire avec un nez, comme d’habitude, de fruits noirs. Le vin est souple et relativement frais qui masque son moelleux habituel, la finale est très tannique, les tannins sont mûrs mais un peu raidis par la fraîcheur. Vendanges du 29 septembre au 9 octobre. Le vin est élaboré avec 72 % cabernet-sauvignon, 19 % merlot, 6 % cabernet-franc et 3 % petit-verdot. Il titre un degré d’alcool de plus qu’en 2017 (14,1° au lieu de 13,1).
94-95
points sur 100

Présentation

Bien que le terroir de Bages soit visible sur les archives depuis le XVIe siècle, sa grande histoire viticole commence au XVIIIe siècle. De 1749 à 1824, il est la propriété de Thomas Lynch, fils du citoyen de Galway (Irlande) John Lynch, établi à Bordeaux comme négociant. Thomas Lynch gère la terre avec sagesse et produit d'excellents vins, alors connus sous le nom de « Cru de Lynch » et bientôt classés parmi les cinquièmes crus du prestigieux Classement de 1855 pour l'Exposition universelle de Paris.

Plus tard, Jean « Lou Janou » Cazes, un « montagnol » comme on appelait les paysans des hautes vallées austères de l’Ariège, était venu s’installer dans le Médoc pour gagner sa vie à coups de pioche. Dans les années 1930, le général Félix de Vial, descendant des négociants Cayrou, donne le vignoble en fermage à Jean-Charles Cazes, fils de « Lou Janou » et lui-même fermier du Château Ormes de Pez à Saint-Estèphe. Celui-ci achètera les deux propriétés à la veille de la seconde guerre mondiale. Depuis lors, Lynch-Bages est dirigé par la famille Cazes.

Le vieux cuvier de Lynch-Bages représente un témoignage unique en Médoc des équipements vinicoles anciens. Son plancher à claire-voie, progrès considérable à l'époque de son invention vers 1850 par Skawinski, présentait déjà tous les avantages de la conception gravitaire des cuviers modernes.

En ce temps, les douils de raisin, apportés sur une charrette tirée par des chevaux, étaient hissés à l'étage par une grue puis vidés dans un conquet de bois monté sur roues et chemin de fer. Dans le moût du conquet pataugeaient un ou deux ouvriers afin que le jus s'écoule des orifices du conquet vers les cuves de part et d'autre. Charge ensuite à l'ensemble corde-poulie-baillot et pas moins de 6 ouvriers d'évacuer les peaux de raisin de la cuve de fermentation.

Un travail rude et relativement dangereux d'ouvriers vignerons remarquables, dont le dernier, l'emblématique Xavier Tibur, finit sa carrière à Lynch-Bages en 1975. Le vieux cuvier de Lynch-Bages se visite et constitue un véritable voyage dans le temps.


Château Lynch-Bages aujourd'hui

À Lynch-Bages, si l’essentiel se fait à la vigne avec l’équipe de Franck Debrais, un soin particulier est accordé à chaque étape de l’élaboration du vin, du tri des grappes sur la parcelle au collage dans l’environnement calme et tamisé des chais.

Sous la responsabilité de Nicolas Labenne, 35 personnes assurent le suivi quotidien du vignoble de Lynch-Bages. Depuis 2006, le découpage parcellaire a été particulièrement affiné par l’usage de technologies satellitaires combiné à des sondages sur la qualité des sols. Cette attention accrue, gage de préservation du patrimoine génétique viticole de Lynch-Bages, a permis d’établir une cartographie et un redécoupage des parcelles extrêmement précis pour préserver, valoriser et pérenniser la spécificité du terroir.

Assistée de technologies performantes pour la supervision et l’analyse en temps réel, la main de l’homme orchestre les vendanges puis la vinification, réalisées par cépage, maturité et terroir. L’enjeu est alors la construction des personnalités par parcelle. Une fois la fermentation alcoolique terminée, écoulages et décuvages sont effectués en fonction du potentiel phénolique de chaque cuve pour favoriser une extraction optimale des tanins.


Un savoir faire exceptionnel

Après le temps de macération, puis celui des écoulages, du pressurage et de la fermentation malolactique vient, en décembre, l'assemblage. Cette composition complexe du grand vin varie d'une année à l'autre, en fonction du comportement des parcelles avec les conditions climatiques du millésime. Un collège d'experts présidé par Jean-Charles Cazes et l'équipe technique composée de Daniel Llose, Nicolas Labenne et Jérôme Le Roux, élabore et définit alors l'assemblage apte au vieillissement du grand vin de Lynch-Bages.

Premier et second vins de Lynch-Bages sont ensuite élevés dans le chai de la propriété et mis en barriques de chêne merrain, dont les capacités aromatiques sont révélées par la chauffe de tonneliers réputés. Avant de devenir objet de plaisir, un temps de repos est nécessaire au vin pour s'affiner et trouver l'équilibre de sa mise en valeur par le chêne. Soutirages réguliers, collage pour harmoniser, tout l'art du vinificateur s'exprime avant la mise en bouteille au château et le vieillissement.

Lynch-Bages a mis en œuvre une série de mesures visant à réduire l'impact sur l'environnement induit par l’élaboration de son vin. Notamment l’enherbement, le travail des sols par labour, une sélection environnementale des produits, la mise en place de capsules de confusion sexuelle (contre les vers de la grappe cochylys et eudémis), la sélection massale du petit verdot ou encore le retraitement des eaux usées de vinification.

Fiche technique

  • Le producteur
    Château Lynch-Bages
  • Type de vin
    5eme Cru Classé
  • Appellation
    Pauillac
  • Superficie
    81 hectares
  • Âge des vignes
    45 ans
  • Vendanges
    100% manuelles
  • Barriques
    75% de bois neuf
  • Quand le déguster?
    Boire entre 2028 et 2052
  • Apogée du vin
    2040
  • Comment est il maintenant?
    Encore jeune on doit le garder en cave
  • Température de service
    16.5-18°

Le vignoble

Ce vin Rouge (Cru Classé) d'appellation Pauillac est réalisé sur un vignoble d'une superficie de 81 hectares par Château Lynch-Bages. L'âge moyen des pieds de vigne est de 45 ans. Les vendanges pour ce vin sont 100% manuelles.

Dans les chais

Ce vin a été élevé 18 mois en Fût de chêne. Pour cette cuvée le domaine a fait le choix d'incorporer 75% de bois neuf.


L'appellation Pauillac

L'appellation Pauillac est située sur la rive gauche de la Gironde et réunit des conditions climatiques et géologiques exceptionnelles, ce qui lui permet de produire de très grands vins. Capitale du Médoc viticole, la ville portuaire de Pauillac a donné son nom à l’appellation. L’AOC peut se vanter d’avoir trois vins dans les cinq premiers grands crus classés de 1855 : Lafite Rothschild, Latour et Mouton Rothschild. Sur ses 1.200 ha de vignes, Pauillac produit chaque année 54.000 hl de vins rouges. A noter que Mouton-Rothschild produit également un vin blanc.

Pauillac est un joyau du Médoc, elle compte en effet 18 crus classés qui représentent 85% de sa production. Juché sur une belle croupe de graves, son terroir est planté de cabernet-sauvignon assemblé au merlot et dans une moindre mesure au petit verdot et au malbec.