Connétable Talbot 2016 - A.O.C Saint-Julien
En ce moment,bénéficiez de 5% de remise pour tout achat de vins livrables supérieur à 250€ : UNITED05
5% supplémentaires de remise pour les vins du millésime 2017 avec le code: UNITED17
Transport DSV offert en France Métropolitaine dès 299€ttc d'achat de vins livrables
 
Mon panier Finaliser la commande
26.50 Sur demande
89.0 sur 100 based on 2 Avis de professionnels
Score Global des professionnels Basé sur 2 avis
89.0

Notes et commentaires

88/100
Score dans le Guide Parker
Robert Parker
90/100
Score de Via Vinum
Via Vinum

Couleur encore plus soutenue que sur 2015, on est sur un robe typique d'un millésime d'exception tel que 2010. En bouche on est surpris de sentir une telle qualité d'équilibre entre fraicheur et niveau d'acidité contenu. Il semble déjà prêt à boire et pourtant aura besoin de temps pour dévoiler tout son potentiel. La forte proportion de Merlot est perceptible, le fruit est à l'honneur mais on conserve tout de même une très belle finesse. Incontestablement le meilleur Connétable depuis 2010.
90
points sur 100
Pale to medium garnet-purple colored, the 2016 Connetable de Talbot features red and black plums as well as red and black currants on the nose with suggestions of bay leaves, fallen leaves and cloves. The palate is medium-bodied, refreshing and elegant with plenty of lively red berries and warm plum flavors, with a soft texture and spicy finish.
88
points sur 100

Présentation

C’est sur le plateau de Saint-Julien que l’on aperçoit de loin le Château Talbot, au milieu d’un océan de vignes, entre les grands arbres de son parc.

L’histoire de ce cru est riche. Il porte le nom du Connétable Talbot, comte de Shrewsbury, célèbre homme de guerre anglais et gouverneur de Guyenne, défait à la bataille de Castillon en 1453.

En 1855, lors du classement des crus du Médoc et des Graves commandé par l’Empereur Napoléon III, le Château Talbot est promu quatrième grand cru classé de Saint-Julien. Après avoir été la propriété des Marquis d’Aux pendant des décennies, le domaine est acquis en 1918 par Désiré Cordier.


Histoire

À l’aube du XXe siècle, Désiré Cordier confie dans les pages d’un de ses carnets, probablement le conseil le plus précieux qu’un homme amoureux du terroir et de la vigne peut donner à ses enfants et aux générations futures :“Simple vigneron, mais passionnément attaché à ma vigne, je me contenterai de dire par quels efforts sont obtenus ces fameux vins essentiellement naturels, dont la perfection et les effets bienfaisants sont pour nous tous le sujet d’un légitime orgueil. Il est un fait abondamment prouvé : pour être et rester propriétaire d’un cru en renom, il faut être doué d’une réelle aristocratie s’identifiant à celle du domaine et du vin. Tout doit y être sacrifié, à commencer par les intérêts (…). Il faut donc pour être propriétaire d’un cru en être en quelque sorte amoureux…”Son fils Georges puis son petit-fils Jean se succédèrent à la destinée de cette propriété. Sous leur impulsion, Talbot s’imposa comme l’un des crus les plus célèbres du bordelais.A la disparition de Jean Cordier, ses filles Lorraine et Nancy, prennent en main les rênes de Talbot. Enrichies de la mémoire toujours vivace des gestes et du savoir-faire des générations qui les ont précédées, toutes deux s’accorderont pour faire vivre ce grand cru avec tout le talent et le respect qu’il mérite.Aujourd’hui Nancy Bignon Cordier, son mari Jean-Paul, leurs enfants Philippine, Marguerite et Gustave Bignon poursuivent l’histoire de Talbot, un long parcours qui unit passionnément le destin d’une famille à celui d’un vignoble.




Le terroir

Au total, les 110 hectares du vignoble du Château Talbot s’étendent tout autour de la demeure jusqu’aux frontières nord de l’appellation, à la limite de Pauillac. Plantées sur un terroir de fines graves günziennes sur socle de calcaire à astéries, formant des croupes drainantes, on y trouve une majorité de vignes rouges (105 hectares) et une confidentielle superficie de vignes blanches (5 hectares).La tenue du vignoble fait partie des plus irréprochables du médoc. Les vins, suivis par Nancy Bignon-Cordier avec les précieux conseils de l’œnologue Eric Boissenot et du consultant Stéphane Derenoncourt, sont généreux et d’une grande élégance. Leur dégustation aisée et leurs tanins soyeux permettent de les apprécier jeunes comme après une longue garde en cave. Avec le temps, ils développent un bouquet aromatique délicat et complexe de cèdre et de havane.




En rouge, l’encépagement est dominé par le cabernet sauvignon (66 % de la surface cultivée), cépage roi des vins du médoc en général et de Saint-Julien en particulier. Ce cépage apporte la structure tannique et la puissance. Avec 30 % de merlot, les vins acquièrent de la rondeur et de la suavité.Pour parfaire cette alchimie des cépages et des terroirs, le petit-verdot (4%) intervient par touches, comme les épices en gastronomie. C’est un cépage difficile à dompter, mais qui peut se révéler gratifiant pour le vin, dans les très grands millésimes. Il est particulièrement choyé à Talbot où Nancy Bignon-Cordier a un faible pour cet enfant terrible. En blanc, l’encépagement est composé de 80% de sauvignon et 20% de sémillon.




Les vendanges sont manuelles. Avec pas moins de 120 vendangeurs, cette étape cruciale dans la conception d’un grand vin fait l’objet de tries sévères. Une première sélection de raisin se déroule à la vigne puis une seconde aux réceptions de vendange. Convoyés dans des bacs, les raisins sont égrenés, seules les baies irréprochables sont ensuite choisies par un tri optique ou par une Tribaie densimétrique. Ce travail d’orfèvre et une sélection parcellaire rigoureuse apportent aux vins une grande pureté aromatique et beaucoup de précision.




Dans les chais

Les deux cuviers bois et inox, se complètent en fonction des parcelles pour vinifier au mieux les raisins si patiemment mûris.Au Château Talbot, le vin se conjugue au passé et au futur ; le respect des traditions et l’évolution technologique y vivent en parfaite harmonie. De l’alliance des techniques, du terroir et des hommes qui l’exploitent avec passion, vont naître des vins emprunts de caractère, harmonieux, complexes et promis à une longévité bénéfique.




Tout à fait unique dans sa conception, et parfaitement maitrisé dans sa réalisation, le nouveau chai de Talbot, né du travail des architectes bordelais Nairac et Vacheyrout ne connait rien de comparable dans la région. Achevé en 2012, il prend place d’emblée parmi les plus importantes architectures viticoles du Bordelais, et surtout parmi les plus originales, que ce soit par sa taille ou par son allure.Il s’étend sur 1 500 mètres carrés et se présente comme une sorte de forêt, avec des dizaines d’arbres en béton, qui relient le sol au plafond, sept mètres plus haut. Chacun des « arbres » de ce gigantesque ensemble est constitué par quatre piliers soudés à la base, mais s’ouvrant vers le ciel, à la manière d’une main ouverte dont chaque doigt soutient un plafond à caissons. On peut aussi voir dans cette stylisation un cep de vigne taillé en gobelet à la manière de l’ancien temps. Les murs sont recouverts d’un étonnant glacis d’aluminium, qui donne de la lumière et de la profondeur au chai. Ce revêtement métallique, à la fois doux et brillant dissimule une importante machinerie, qui régit en silence tous les éléments techniques en matière d’énergie et de température. Ce chai monumental accueille 1800 barriques, alignées dans la pénombre à une température de 17°C, qui élèvent les vins pendant 16 mois. Le choix des tonneliers, la durée de l’élevage sous bois, le rythme des soutirages varient en fonction du style et de l’évolution des différents lots. La dégustation régulière des vins guide ces choix.




Après les vendanges c’est l’opération la plus délicate. Elle demande une grande sensibilité, une mémoire du cru pour comprendre l’évolution future du vin nouveau. L’assemblage est la mise en symphonie de beaucoup de paramètres : cépages, parcellaire, âge des vignes, origine des barriques, neuves ou anciennes…Avec le concours de l’œnologue Eric Boissenot et du consultant Stéphane Derenoncourt, Nancy et Jean-Paul Bignon entourés de toute leur équipe recherchent la plus grande authenticité et la meilleure harmonie pour les vins de Talbot.





Fiche technique

  • Le producteur
    Château Talbot
  • Type de vin
    Second Vin
  • Appellation
    Saint-Julien
  • Superficie
    107 hectares
  • Âge des vignes
    25 ans
  • Vendanges
    100% manuelles
  • Barriques
    20% de bois neuf
  • Quand le déguster?
    Boire entre 2022 et 2033
  • Apogée du vin
    2027
  • Comment est il maintenant?
    Encore jeune on doit le garder en cave
  • Température de service
    16.5-18°

Le vignoble

Ce vin Rouge (Second Vin) d'appellation Saint-Julien est réalisé sur un vignoble d'une superficie de 107 hectares par Château Talbot. L'âge moyen des pieds de vigne est de 25 ans. Les vendanges pour ce vin sont 100% manuelles.

Dans les chais

Ce vin a été élevé 12 mois en Fût de chêne. Pour cette cuvée le domaine a fait le choix d'incorporer 20% de bois neuf.


Saint-Julien

L'A.O.C Saint-Julien (968 hectares) a été officialisé en 1936. Située entre Pauillac et Margaux aussi bien géographiquement que dans le style, c'est l'une des plus petites appellation du Médoc mais la plus homogène en qualité. 18 producteurs en activité dont 11 Crus Classés.

L'appellation s'étend sur 4.8 kilomètres de long sur 3.2 kilomètres de large et offre des vins dont les tanins possèdent une finesse inégalable. Ce qui caractérise Saint-Julien c'est le terroir et le micro-climat. Le terroir est un mélange subtil entre les apports des alluvions caillouteuses de la Garonne et ceux de la Dordogne. Les apports donc des Pyrénées et du Massif central. Il faut savoir que cette agglomération de roches lentement brisées puis étalées au fil des millénaires est un cas exceptionnel.

Livraisons

France Métropolitaine (hors Corse)
DSV Mitjavile

Livraison par transporteur sous 7 à 15 jours

Conditionnement:
Caisse bois ou carton d'origine, à voir dans les informations sous le bouton ajouter au panier
Tarification:
Toutes quantités: 20€
Conditions pour frais de port offerts:
Toutes quantités à partir de 299€ d'achat
Chronopost Domicile

Une présentation à votre adresse, puis, en cas d'absence, mise à disposition au point relais le plus proche de chez vous sous 24-48 heures

Conditionnement:
Carton neutre renforcé (sans l'emballage d'origine), étudié pour le transport des vins, par 1, 2, 3, 6, ou 12 bouteilles.
Tarification:
Si panier total des vins inférieur à 250€
1 bouteille: 10.90€
2 à 6 bouteilles: 11.90€
7 à 12 bouteilles: 9.90€
Conditions pour frais de port offerts:
1 à 12 bouteilles maximum si plus de 250€ d'achat
Chronopost Relais

Mise à disposition au point relais le plus proche de chez vous sous 24-48 heures

Conditionnement:
Carton neutre renforcé (sans l'emballage d'origine) étudié pour le transport des vins, par 1, 2, 3, 6, ou 12 bouteilles.
Tarification:
1 bouteille: 9.50€
2 à 12 bouteilles: 9.90€
Conditions pour frais de port offerts:
6 bouteilles maximum si plus de 125€ d'achat
12 bouteilles maximum si plus de 250€ d'achat