Mon panier Finaliser la commande

Faut-il acheter des vins du millésime 2018 en primeur ?

Mathieu Lassalle
Par Mathieu Lassalle

Aujourd'hui, nous vous proposons d'analyser l'intérêt potentiel d'un achat de vins du millésime 2018 en primeur.


Premier élément de réflexion, quel est le style général du millésime ?

En 2018, bien que capricieuse (Mildiou), la nature fut généreuse. Ainsi, le millésime 2018 a bénéficié d'un été remarquable, puis d'un ensoleillement d'arrière saison exceptionnel. Cette combinaison permet d'obtenir une maturité parfaite. Si l'on pouvait craindre le manque de fraicheur, ou le manque d'équilibre lié aux hauts degrés d'alcool, il n'en fut globalement rien sur les grands domaines. Ainsi, nous avons dégusté des vins d'exception, qui pourront être appréciés rapidement, mais avec un potentiel de garde important. La concentration des vins est à son plus haut niveau.


Deuxième élément de réflexion, quel est le niveau général du millésime ?

Le niveau général du millésime est excellent. Même si c'est purement indicatif, et pas toujours révélateur à 100%, l'analyse des notes Parker donne une information sur la qualité générale du millésime.

Voici la note Parker des meilleurs vins de Bordeaux, pour le millésime 2016 (En primeur, puis note finale en bouteille):

Château Latour 2016 RP 98-100 - Note finale: 100/100

Château Léoville Las-Cases 2016 RP 98-100 - Note finale: 100/100

Château Margaux 2016 RP97-99 - Note finale 99/100

Château Cheval Blanc 2016 RP 97-99 - Note finale: 100/100


Voici la note Parker des meilleurs vins de Bordeaux, pour le millésime 2018 (En primeur):

Château Latour 2018 RP 98-100 - Même note primeur que 2016

Château Léoville Las-Cases 2018 RP 98-100 - Même note primeur que 2016

Château Margaux 2018 RP97-100 - Meilleure note que 2016

Château Cheval Blanc 2018 RP 97-99 - Même note primeur que 2016

La conclusion de cette comparaison, c'est que le millésime 2018 est un millésime d'exception, qui peut être égal ou légèrement supérieur aux 2016, dans un esprit différent et avec des qualités différentes.



Troisième élément de réflexion, quel est l'intérêt financier ?

Moins marrant, mais tout aussi important dans la réflexion d'un acheteur, l'intérêt financier de l'achat primeur.

Pour comprendre l'intérêt de ce financement avant la mise en bouteille, analysons quelques vins entre le prix de sortie, et le prix moyen constaté en livrable:

Château Léoville Las Cases 2016

Prix de sortie 2016: 210€HT soit 252€TTC

Prix moyen du 2016 en 2019: 310€TTC


Château Margaux 2016

Prix de sortie 2016: 495€HT soit 594€TTC

Prix du 2016 en 2019: 690€TTC


On peut en déduire qu'étant donné la qualité égale du millésime 2018, si le marché reste stable, alors les 2018 devraient connaitre une évolution similaire.

Si sur certains vins, cet intérêt financier doit être nuancé, globalement, l'achat primeur reste toujours intéressant.