Mon panier Finaliser la commande

Investir dans les vins, la sélection du millésime 2018

Mathieu Lassalle
Par Mathieu Lassalle
1
Vue de la bouteille de vin de Château Léoville Las Cases 2018 en vente
Vin Rouge de Saint-Julien
Score global des professionnels 5 avis
97.4
Jancis Robinson 18.5 Robert Parker 98-100 Wine Spectator 97-100 Wine Enthusiast 96-98 James Suckling 99-100
210.00€
par bouteille
Vente terminée
2
Vue de la bouteille de vin de Château Cheval Blanc 2018 en vente
Vin Rouge de Saint-Emilion Grand Cru
Score global des professionnels 5 avis
97.0
Robert Parker 97-99 Wine Enthusiast 97 La RVF18-18.5 Bettane+Desseauve 19.5 James Suckling 97-99
616.00€
par bouteille
Vente terminée
3
Vue de la bouteille de vin de Château Ségur de Cabanac 2018 en vente
Vin Rouge de Saint-Estèphe
Score global des professionnels 0 avis
15.70€
par bouteille
Vente terminée
4
Vue de la bouteille de vin de Château Haut-Tropchaud 2018 en vente
Vin Rouge de Pomerol
Score global des professionnels 0 avis
26.40€
par bouteille
Vente terminée
5
Vue de la bouteille de vin de Château Talbot 2018 en vente
Vin Rouge de Saint-Julien
Score global des professionnels 4 avis
92.7
Robert Parker 91-93 Wine Spectator 93-96 Wine Enthusiast 93-95 James Suckling 94-95
49.00€
par bouteille
Vente terminée

Les millésimes exceptionnels s'enchainent mais ne se ressemblent pas à Bordeaux, pour le plus grand bonheur des amateurs de grands vins.

Après un 2009 à boire dès sa jeunesse, un 2010 de très longue garde, un 2015 hétérogène du fait de la pluie dans le Médoc mais globalement exceptionnel sur Bordeaux, puis un nouveau millésime de très longue garde en 2016, re-voici un millésime très riche mais qui devrait pouvoir s'apprécier assez jeune avec le 2018.

Année chaude, avec un bel ensoleillement tout au long de l'année et jusqu'à la récolte, le millésime 2018 est marqué par des degrés qui peuvent aller assez haut, tout en offrant à la dégustation, une grande fraicheur qui ne laisse pas forcément présager d'une température moyenne aussi haute.

Les vins sont vraiment très concentrés, le taux d'acidité est au dessus de la moyenne, les degrés sont au dessus de la moyenne, et les vins de 2018 sont fantastiques.

Cette réussite s'exprime aussi bien du côté de la rive droite, que du côté de la rive gauche, ce qui confirme l'idée d'une année véritablement exceptionnelle. Seuls les domaines en agriculture biologique, ou en biodynamie ont pu être pénalisés par la virulence exceptionnelle du mildiou.

Nous notons tout de même, des vins véritablement flamboyants par moment, on se souviendra en particulier du Château Léoville Las-Cases 2018, du Château Palmer 2018, du Château Cheval Blanc 2018, ou encore de petites propriétés moins connues mais qui ont produit peut-être leur meilleur millésime. On pense à des propriétés comme le Château Ségur de Cabanac sur Saint-Estèphe, petit domaine par la superficie (7 hectares) méconnu mais qui mérite toute l'attention des amateurs de grands vins sur le millésime 2018, ou encore au Château Haut-Tropchaud 2018, qui ne renie rien de son terroir issu d'un minuscule vignoble enclavé tout près des fantastiques Château Trotanoy, Château Le Pin et Château La Violette, mais à des tarifs bien plus accessibles.

Sur Saint-Julien, Pauillac, Margaux, Saint-Emilion, Pessac-Léognan et globalement tous les grands A.O.C du bordelais, le caractère exceptionnel du millésime est présent.

Si les prix ne sont pas à la baisse par rapport à 2016, la qualité ne l'est pas non plus, dans un style différent certes, mais une qualité incontestablement exceptionnelle.