En ce moment bénéficiez de 5% de remise pour tout achat de vins livrables supérieur à 250€ avec le code: UNITED05
5% supplémentaires de remise pour les vins du millésime 2017 avec le code: UNITED17
Transport DSV offert en France Métropolitaine à partir de 299€ d'achat
 
Mon panier Finaliser la commande

Tout savoir sur le nouveau classement des Crus-Bourgeois attendu le 20 Février 2020

Mathieu Lassalle
Par Mathieu Lassalle

Après plus de quatre ans d'étude et de travail, un nouveau classement des Crus-Bourgeois est attendu pour le 20 février 2020. En dehors des Crus-Classés, c'est l'une des références que de nombreux amateurs suivent avec intérêt, découvrons quels seront les éléments principaux de ce nouveau classement.


Pourquoi un nouveau classement ?

Si le terme Cru-Bourgeois est connu du grand public et si cette mention pouvait être considérée comme un signe de qualité pour ceux qui achetaient sans véritablement connaitre les vins, beaucoup de propriétés de qualité sont pourtant sorties de ce système. Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène. Tout d'abord l'aspect annuel dans l'attribution de la mention Cru-Bourgeois pouvait poser des problèmes de projection. Ensuite, l'absence de différence visible dans la mention Cru-Bourgeois entre un très bon Cru-Bourgeois, et un Cru-Bourgeois de qualité faible à encore pénalisé l'intérêt que pouvaient porter les plus prestigieux domaines non classés envers cette mention. Tous les acteurs et amateurs de vins étaient donc en attente d'un nouveau système pour que les Crus-Bourgeois redeviennent vecteur de qualité avant tout.


Comment seront sélectionnés les Crus-Bourgeois du nouveau classement ?

Pour sa première édition, le nouveau classement des Crus-Bourgeois est ouvert aux propriétés qui ont obtenu au moins cinq fois la mention Cru-Bourgeois entre 2008 et 2016. Pour celles qui avaient cette mention, il y a alors l'étape de la dégustation à l'aveugle. Chaque domaine candidat choisissait cinq millésimes entre 2008 et 2016, puis la dégustation s’est faite avec une trentaine de dégustateurs répartis  en groupes de cinq. La note finale de chaque dégustateur devait concerner non pas un millésime en particulier, mais l'ensemble des cinq millésimes dégustés. Cet aspect de globalité dans la note devant rapprocher de l'essence du nouveau classement, puisque la force d'une propriété, c'est avant tout d'être régulier de millésime en millésime. Ce nouveau classement s'appliquera pour les millésimes compris entre 2018 et 2022. Un nouveau classement sera alors élaboré en 2025.

Le retour des mentions "Cru-Bourgeois Supérieur" et "Cru-Bourgeois Exceptionnel"

Si il y a des raisons d'espérer un retour de l'intérêt des propriétés les plus prestigieuses vers les Crus-Bourgeois, c'est certainement les mentions complémentaires qui incarnent au mieux cet espoir. En effet, selon des critères de qualité objective, et selon des critères de normes techniques, certains producteurs se verront attribuer la mention Cru-Bourgeois Supérieur ou Cru-Bourgeois Exceptionnel. En dehors des Crus-Classés de 1855, ces mentions seront donc les plus prestigieuses pour les viticulteurs du Médoc.

Si dans le classement de 2020 un caractère historique sera également pris en compte dans l'attribution des mentions complémentaires, ce ne sera plus le cas en 2025, afin de garantir davantage d'objectivité dans l'appréciation des qualités propres aux candidats. Nul doute que ces mentions devraient attirer beaucoup de propriétés qui s'étaient détachées du système des Crus-Bourgeois.

Perspectives pour les Crus-Bourgeois

L'une des incarnations visibles emblématique du déclin des Crus-Bourgeois était sans conteste le départ de tous les Crus-Bourgeois de l'A.O.C Saint-Julien. En effet, depuis 2010, plus aucune propriété de l'appellation ne révélait d'intérêt pour cette mention. Et il en était de même sur d'autres A.O.C prestigieux où les meilleurs domaines non classés ne révélaient plus d'intérêt pour cette mention. Le déclin de la mention Cru-Bourgeois était tel que certains Crus-Bourgeois pouvaient s'échanger à 3€ HT chez certains courtiers, et cette production ne pouvait plus trouver preneur malgré ces prix dérisoires. La restructuration induite par le développement de la nouvelle classification devrait permettre de mettre un terme à cette course vers le bas et mettre en avant la qualité avant le prix. Ainsi, ce resserrement dans la sélection devrait permettre de refaire une nouvelle image aux Crus-Bourgeois. Il ne fait aucun doute que les Crus-Bourgeois devraient redevenir des propriétés suivies avec intérêt par les différents acteurs (commerçants, importateurs ...) d'ici quelques années.


En conclusion, nous devons admettre avoir hâte d'être le 20 février et de connaitre le noms des heureux candidats qui obtiendront les prestigieuses mentions "Cru-Bourgeois Supérieur" et "Cru-Bourgeois Exceptionnel". Nous ne manquerons pas de faire un article afin d'analyser les résultats de ce premier nouveau classement des Crus-Bourgeois.